Ensemble VOCALITA

Créé en novembre 1999 par Jacques Maes, cet ensemble compte de nombreux concerts illustrant la diversité de son répertoire : Messe de Minuit de Charpentier et Motets de Clérambault, Bach et Schütz, œuvres de Ravel, Debussy, Absil, Poulenc, Villa-Lobos et Messiaen, Requiem de Duruflé, Magnificat de Vivaldi, Messie et Dixit Dominus de Haendel et Confitebor Tibi de Pergolesi, les Litanies à la Vierge de Monteverdi, Stabat Mater à dix voix de D. Scarlatti, Stabat Mater de F. Poulenc ainsi que de nombreuses pièces renaissance et baroques italiennes et franco-flamandes. Son répertoire s'étend à la close-harmonie et au jazz vocal et comprend de nombreuses chansons harmonisées par les célèbres King'Singers.

Il a obtenu le Premier Prix du Concours de Chorales de Draguignan en avril 2006. L'ensemble a collaboré avec la Société de Musique Ancienne de Nice et a participé à Grasse en avril 2010 à la création française d'un oratorio de Valeri Kikta,La Luce delle Tacite stelle, pour chœur, solistes et orchestre de harpes au « Festival Harpes Maritimes», repris en décembre 2011 à Nice puis chez le renommé fabriquant de harpes Salvi en Italie, avec une autre création française : Un Prince oriental de Bernard Andrès.

Vocalita a également chanté à Monaco devant la famille princière, au Festival d'Art Sacré d'Antibes et au Festival des Musiques Sacrées du Monde à Grasse, où il a interprété le célèbre Messie de Haendel. Vocalita est un des rares ensembles vocaux qui ont en répertoire l’intégrale des Motets a cappella composé par Johann Sebastian Bach.

Cet ensemble a aussi eu le privilège de chanter le Stabat Mater de Poulenc au Sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour en 2010, de faire un concert prestigieux en l’Abbaye du Thoronet en 2011, et se produira en mai 2019 en l’Abbatiale Sainte-Foy de Conques, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle.